FORT DE FRANCE
Histoire de la Martinique


MARTINIQUE
Martinique, département d'outre-mer de la France, situé dans les Antilles françaises, entre la mer des Caraïbes et l'océan Atlantique, au large de la côte nord-ouest de l'Amérique du sud. Martinique.
Géographie
La Martinique, qui appartient à l'archipel des Petites Antilles, est en grande partie volcanique (voir Antilles). Le Nord est montagneux avec deux massifs : la montagne Pelée, qui culmine à 1 397 m, et les pitons du Carbet, qui s'élèvent à 1 120 m. Le sud de l'île présente un relief plus modéré, constitué de collines de 300 à 400 m. En raison de ces différences d'altitude, le Nord est beaucoup plus humide que le Sud de l'île. Le chef-lieu est Fort-de-France, qui est également la principale ville et le premier port de l'île.
Économie
L'agriculture est un secteur important de l'économie martiniquaise. Outre les traditionnelles productions vivrières, l'essentiel de la superficie agricole utile, soit 18 p 100 environ de la superficie totale de l'île, est consacré à des cultures d'exportation, en particulier la canne à sucre et la banane. Cette dernière est cultivée sur la côte nord-atlantique et dans le centre. La production est importante, mais la Martinique doit faire face à la concurrence des autres pays producteurs, en particulier ceux d'Amérique latine, qui bénéficient de très faibles coûts de main-d'œuvre, et elle ne subsiste que grâce aux aides et au protectionnisme de la métropole qui est le principal débouché des bananeraies martiniquaises. Le tissu industriel martiniquais est réduit : il se limite pour l'essentiel à la transformation des produits agricoles locaux. Il ne subsiste aujourd'hui plus qu'une seule usine sucrière et seulement une dizaine de distilleries. Elles produisent les rhums considérés par les connaisseurs comme les plus fins de toutes les Caraïbes. La principale richesse économique de la Martinique reste donc le tourisme qui connaît un fort développement depuis plusieurs années. Il a ainsi bénéficié non seulement de la déréglementation du transport aérien qui a permis d'élargir la clientèle, mais aussi d'une politique fiscale attractive qui vise à exonérer les investissements immobiliers et de loisirs réalisés en Martinique. Cependant, le département souffre de la concurrence des autres destinations antillaises et la clientèle française ne suffit plus à faire vivre l'économie locale. Aussi, de gros efforts sont-ils réalisés pour attirer une clientèle nord-américaine, à pouvoir d'achat plus élevé que la clientèle française, et pour laquelle le coût du transport est moindre en raison de la proximité. Comme les autres départements insulaires français, la Martinique souffre de l'éloignement par rapport au reste du territoire national. .
Histoire
La Martinique fut découverte par Chistophe Colomb en 1502, lors de son quatrième voyage. Cependant, ce n'est qu'en 1635 que Belain d'Estambouc en prit possession pour la France, sur instruction du cardinal de Richelieu. Le développement de l'île fut largement facilité par la mise en place du commerce triangulaire qui permettait l'importation d'esclaves destinés aux plantations. La Martinique, tout comme l'île française voisine de la Guadeloupe, fut l'un des enjeux des rivalités franco-anglaises dans les Caraïbes aux XVIIIe et XIXe siècles. Ainsi, en marge des conflits opposant en Europe la France de la Révolution à l'Angleterre, cette dernière prit possession de la Martinique en 1794. L'île fut donc occupée par les Anglais jusqu'en 1802, date à laquelle le traité d'Amiens la restitua à la France. Durant cette occupation, les Anglais libérèrent les esclaves noirs afin de ruiner les plantations des colons français. Le retour à la France s'accompagna du rétablissement de l'esclavage, définitivement aboli en 1848 grâce à l'œuvre de Victor Schoelcher, qui exerça les responsabilités de sous-secrétaire d'État dans le gouvernement provisoire, après la révolution de février 1848. La suppression de l'esclavage mit à mal l'économie de plantation qui ne pouvait supporter des coûts de main-d'œuvre importants. Devenue département d'outre-mer en 1946, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et grâce à la Constitution de la IVe République, la Martinique ne retrouva son dynamisme qu'avec le développement de l'industrie touristique. Superficie : 1 106 km2!; population (1990) : 359 750 habitants..
La Cathedrale de Fort de France
PAGE CREE PAR JULIEN LE 20 08 99
LES PHOTOS ONT ETE PRISES PAR THIERRY ( FRA1AN ) PENDANT LES VACANCES EN MARTINIQUE
Connaitre le Nombre de Kilometre entre les villes(clique sur kilometre